Enfance(s) volée(s)

Pour rappeler les droits de l'enfant, on peut écrire des chartes, faire des discours... Sans tambour, ni trompette (mais pourquoi pas avec une flûte et un hautbois), on peut aussi chanter le refus des gamins enchaînés, au pied des métiers à tisser ou la peur des enfants dans l'horreur de la guerre.

Plus de détails

5,00 €

  • Partition en PDF (téléchargement direct)
  • Partition imprimée (envoyée par courrier)

Téléchargement

Fiche technique

Auteur Olivier Lataste
Compositeur Olivier Lataste
Année de création 1998
Lieu de création Villeurbanne (Rhône)
Niveau Moyen
Age des enfants 10 à 13 ans
Notation musicale Conventionnelle
Style Contemporain
Forme Chanson
Nombre de voix d'enfants 1 voix
Langue Français
Style vocal Chanté
Accompagnement Instrument
Instrumentistes extérieurs Hautbois, Basse
Contenu de la partition texte + chant basse + conducteur + parties séparées
Nombre de pages 14
Thèmes Guerre, Travail des enfants

En savoir plus

Pour rappeler les droits de l'enfant, on peut écrire des chartes, faire des discours, proclamer des proclamations. Sans tambour, ni trompette (mais pourquoi pas avec une flûte et un hautbois), on peut aussi chanter le refus des gamins enchaînés, au pied des métiers à tisser ou la peur des enfants dans l'horreur de la guerre. La chanson, hélas, est toujours d'actualité et rappelle qu'il n'y aura jamais de repos, tant qu'il y a quelque part dans le monde un enfant prisonnier des marchands.

Aspects techniques et pédagogiques
Pour les guitaristes ayant quelque peine à jouer en tonalité de sol mineur modulant en mi bémol mineur, Olivier LATASTE a prévu une grille harmonique écrite avec le capodastre à la 3ème case. Pour le reste, le chant ne peut guère s'envisager autrement que comme la manifestation d'un chœur d'enfants, où le texte et la mélodie suffisent à convaincre interprètes comme auditeurs que la vie quotidienne ne se pare pas des couleurs de l'arc-en-ciel pour tous, sous toutes les latitudes.